Association des Chasseurs de Tonne de la Charente Maritime Index du Forum Association des Chasseurs de Tonne de la Charente Maritime
L'association des chasseurs de Tonne a pour but de défendre, de rassembler tous les passionnés, de perpétuer les traditions et de faire connaitre au plus grand nombre la chasse à la tonne en Charente Maritime.
FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion


  

















Les oies et La Hollande...
Aller à la page: <  1, 2
Sujet précédent Sujet suivant
Auteur Message
CYRIL
utilisateurs

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 25
Localisation: manche
Masculin
Posté le: Lun 22 Juin 2009, 18:43
Sujet du message: Les oies et La Hollande...
Répondre en citant

Compte rendu

1- Déroulé de la visite
Le déplacement a permis de rencontrer les principaux acteurs concernés par la gestion des oies cendrées, au niveau local dans la province de Zélande et au niveau national. Il a permis à la délégation de découvrir un contexte très différent de celui de la France, que ce soit au niveau des choix d’aménagement du territoire, de la perception des missions des agriculteurs,
de la chasse ou de la notion même de nature.
Les Pays-Bas sont concernés par plusieurs espèces d’oies. Les oies présentes en hiver (migration et hivernage) sont, par effectifs décroissants, l’oie rieuse, la bernache nonnette, l’oie cendrée, l’oie des moissons et la bernache cravant et l’oie à bec court. Les espèces nicheuses sont l’oie cendrée, la bernache nonnette, la bernache du Canada, l’ouette d’Egypte
et une population férale d’oie domestique.

2- L’état de la population d’oies cendrées
La visite a mis en évidence une population en forte croissance depuis plus d’une dizaine d’années :
- Selon René Steij, Province de la Zélande, là population est passée de 500 000 oies cendrées en 2006 à 600 000 oies en 2008 pour le nord ouest de l’Europe. Selon M Ebbinge, cette population atteignait 800 000 oies en 2008.
- Les premières oies hivernantes arrivent plus tôt et les dernières repartent plus tard.
- Enfin, des oies cendrées recommencent à nicher aux Pays Bas depuis les années 1980, alors que ce phénomène avait disparu depuis les années 1950.
Plusieurs facteurs explicatifs ont été mis en évidence :
- un rôle probablement majeur de modification des habitats avec l’intensification de l’agriculture, la création d’un réseau de grandes réserves, la présence de nombreuses étendues d’eau et la création de zones d’accueil pour les oies.
- La fin de la chasse en 1998
- La réintroduction d’oies cendrées par des particuliers
- Un système d’indemnisation important qui permet de fédérer tous les acteurs
Par ailleurs, les différents acteurs ont insisté sur le fait que la problématique de la gestion de l’oie cendrée devait être scindée en deux sous ensembles :
- la gestion des oies « d’hiver ». Il s’agit d’oies qui viennent du nord de l’Europe et s’arrêtent momentanément ou pour tout l’hiver aux Pays Bas. Cette population semble relativement bien acceptée par tous les acteurs, y compris par le monde agricole. Elle conduit cependant à une régulation importante, avec un prélèvement de 109 000 oies et canards siffleurs en 2007-2008. Un système d’indemnisation des dégâts occasionnés et de rémunération des terrains mis à disposition des oies par les agriculteurs est établi depuis plusieurs années et répond dans l’ensemble à la problématique des impacts sur
le territoire.
- la gestion des oies « d’été ». Il s’agit d’oies qui restent tout l’été aux Pays Bas. En 2005, 24 454 couples nicheurs ont été recensés et ce nombre est en augmentation depuis.. Ce phénomène, nouveau, pose question, impacte les productions d’été des agriculteurs et de ce fait n’est pas bien accepté. C’est pourquoi les œufs des nids font eux aussi l’objet de mesures de stérilisation par intervention humaine. La Vogelbescherming (association de protection des oiseaux) considère quant à elle ce
retour des oies nicheuses comme un succès. La part des oies sédentaires dans cette population mérite un approfondissement puisque selon M Ebbinge, une moitié d’entre elles serait sédentaire alors que ce serait l’essentiel de cette population selon M Steij.
Les oies non sédentaires viennent de pays plus au sud (France, Espagne, …?).

3- Le statut de l’oie cendrée aux Pays Bas
Contrairement à la France où l’oie cendrée est une espèce chassable, elle est une espèce protégée aux Pays Bas.
Une discussion au sein d’une table ronde s’est tenue il y a deux ans dans le pays sur l’évolution ou non du statut de l’espèce entre trois options :
- garder l’oie cendrée dans la catégorie des espèces protégées.
- L’ajouter à la liste des six espèces chassables
- L’introduire dans la liste intermédiaire d’exception (qui contient par exemple le renard)
Finalement, il a été décidé de garder le statut d’espèce protégée et de développer des mesures d’exception, qui sont définies par chaque province pour réguler l’espèce (destruction avec licences sous forme de dérogation, gazage, œufs « secoués », etc…).
La principale raison qui conduit à ne pas reclasser l’oie en espèce chassable semble être le divorce de la société néerlandaise, essentiellement urbaine, avec la chasse. Une autre raison est étonnamment que la population a déjà trop augmenté. Le nombre très faible de chasseurs (28 000 pour l’ensemble du pays) ne permet pas de gérer uniquement par la pression de chasse l’évolution de population.

4- Les mesures de gestion des oies cendrées
La gestion se caractérise par des mesures préventives (mise en place d’un réseau de zones d’accueil, effarouchement), des mesures d’indemnisation de dégâts et des mesures de destruction.

a/ Les mesures préventives
Il s’agit d’une sorte de contrats d’agriculture durable spécifiques. Les agriculteurs sont rémunérés pour mettre à disposition des oies des terrains, qui perdent de fait leur vocation de production. Les agriculteurs doivent remplir un cahier des charges précis pour pouvoir toucher les subventions (pas de prélèvement d’oies, pas de mesures ‘effarouchement, pas de
pâturage, etc…).
L’objectif est de concentrer les oies dans ces secteurs, ce qui est en partie atteint puisque 60% des oies cendrées sont comptabilisées dans le réseau de zones d’accueil ainsi créé.
Le montant des dégâts indemnisés par l’Etat s’est élevé à 16 millions d’euros pour la saison passée.
Par ailleurs, l’Etat et l’Europe financent à parts égales à hauteur d’environ 90 millions d’euros
par an la mise en place et le maintien de zones d’accueil (aides pouvant aller jusqu’à 800 € / ha).

b/ Les indemnisations de dégâts
En dehors des zones d’accueil, les agriculteurs qui subissent des dégâts ont droit à des indemnisations, après estimation par un expert de leur importance. Les indemnisations recouvrent entre 80 et 95% des dégâts subis.

c/ Les mesures de destruction
Afin de contenir l’évolution forte de population, les Pays Bas ont mis en place plusieurs mesures de prélèvements complémentaires :
- des licences spécifiques sont accordées aux « destructeurs »
- des captures puis gazages des oiseaux ou abattage au bâton ont été réalisés (avec de fortes polémiques),
- la destruction d’œufs des oiseaux nicheurs est organisée (œufs secoués ou percés)
- la séparation des zones de reproduction des zones de nourrissage : cette dernière
mesure consiste en la clôture des zones humides où les oies se reproduisent. Les oisons qui ne volent pas encore ne peuvent pas accéder aux prairies et meurent de faim.
Il apparaît que malgré l’ensemble de ce panel de mesures, la population d’oies cendrées continue d’augmenter fortement.
109 000 canards et oies ont été prélevées en 2007-2008 dont 44 000 oies rieuses, 43 000 oies cendrées et 22 000 canards siffleurs.

5- les questions en suspens, suites à donner ?

a/ la question des habitats.
La présence de réserves avec des étendues d’eau, de roseaux, de prairies et à proximité de cultures plus riches en protéines semblent être des facteurs déterminants pour la présence et le développement d’oies. Il pourrait être intéressant d’étudier dans quelle mesure la France pourrait favoriser l’implantation de sites favorables au stationnement voire à la reproduction de populations d’oies.

b/ L’évolution de la migration des oies cendrées
Le déplacement a permis de mettre en évidence une évolution du comportement d’une partie de la population des oies cendrées. Certaines d’entre elles ne migrent plus et nichent sur place aux Pays Bas, d’autres migrent plus tôt ou se déplacent moins.
Il semble nécessaire de poursuivre les recherches pour préciser les périodes de migration, si les déplacements au dessus de la France correspondent à une migration prénuptiale ou plutôt à des déplacements à la recherche de nourriture plus intéressante, et le pourcentage réel d’oies sédentaires ou provenant de la France dans les oies nicheuses aux Pays Bas.

c/ La coopération avec les Pays Bas
Le déplacement a mis en évidence que l’ensemble des mesures mises en œuvre par le gouvernement des Pays Bas ne permet pas pour l’instant de stabiliser la population d’oies dans le pays. Une coopération pour étudier les interactions entre les deux pays et dans quelle mesure une intervention en France pourrait les aider à maîtriser ces populations d’oies
mérite d’être approfondie.
Ces trois points pourraient utilement être confiés au GEOC.

Annexe 1 : Programme du déplacement
Jeudi 28 mai : Zélande - Expériences de terrain de gestion des populations d’oies
cendrées
10H00 : Rencontre avec des différentes organisations représentées dans l’Unité régionale de
gestion de la faune : province (M. René Steijn), Office des forêts (Staatsbosbeheer),
agriculteurs (ZLTO : MM. Peter de Koeijer, Pieter de Feijter, Martin Dekker), propriétaires
fonciers et chasseurs (M. Seijdlitz).
Après-midi : Visite de deux zones naturelles près de Westdorpe, avec un groupe important
d’oies cendrées; l’une est équipée d’une cage de capture; dans l’autre, une expérimentation est
menée avec une barrière/filet.
20H30 : Dîner à la résidence de France avec M. Jean-François Blarel, ambassadeur, en la
présence de :
- M. Ger Koopmans, élu de la Deuxième Chambre,
- M. Konst, élu provincial de Frise et administrateur d’IPO, accompagné de :
- M. Marten Wesselius, conseiller politique à la province de Frise
- M. Gerben Biermann, représentant de la province de Hollande du Nord,
- M. Walter Menkveld, responsable de l’unité de contrôle des oiseaux à l’aéroport de
Schiphol,
Vendredi 29 mai : La Haye
Entité publique responsable de la politique de gestion des populations d’oies cendrées
9H00 : Rencontre au ministère de l’agriculture avec MM. Jan Willem Van der Ham, cadre de
la direction Nature, et Sander Smolders, chargé de mission au bureau de la Biodiversité.
Ministerie LNV, Bezuidenhoutseweg 73
Aspects agricoles, aménagement rural
11H00 : Rencontre avec LTO Nederland (fédération syndicale agricole, M. Harry Kager) et
Natuurlijk Platteland (fédération des associations agro-environnementales, M. Jos Roemaat,
président).
Aspects cynégétiques
12H30 : Déjeuner avec M. Andreas Dijkhuis, secrétaire général du KNJV (fédération
nationale de la chasse)
Protection de la nature - Biodiversité
14H00 : Entretien avec l’association Vogelbescherming (association de protection des oiseaux
: MM. Marc Argeloo, responsable de la protection, et Toon Voets, responsable « oies »).
14H45 : Entretien avec M. Bart Ebbinge un scientifique d’Alterra (institut scientifique de
Wageningen UR)
15H30 : Entretien avec Mme Barbara Duijn, chef du district de Hollande du Nord de
Staatsbosbeheer (office national des forêts, protection de la nature).

Annexe 2 : Membre de la délégation
Jérôme BIGNON, Député
Yves BUTEL (Président des chasseurs de la Somme et de la Picardie)
Guy HARLY D'OPHORE (Président FDC Oise)
Raymond MARIE (Association Nationale des chasseurs de gibier d'eau)
Dominique PY (FNE)
Gunther DE SMET (LPO)
Christophe HOSTEN, directeur de Picardie Nature
Jacques COMOLET-TIRMAN (MNHN)
Vincent SCHRICKE (ONCFS)
Olivier THIBAULT( MEEDDAT)
Accompagnés de :
Sabine GODARD (France 3 Picardie)
Bernard GODARD (France 3 Picardie)
________________


Note: 1  Évaluer: Plus - Moins


Revenir en haut
Publicité






Posté le: Lun 22 Juin 2009, 18:43
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
jps
utilisateurs

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2009
Messages: 13
Localisation: medoc
Masculin Verseau (20jan-19fev)
Posté le: Mer 1 Juil 2009, 22:03
Sujet du message: Les oies et La Hollande...
Répondre en citant

quelques photos






Revenir en haut
jps
utilisateurs

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2009
Messages: 13
Localisation: medoc
Masculin Verseau (20jan-19fev)
Posté le: Mer 1 Juil 2009, 22:04
Sujet du message: Les oies et La Hollande...
Répondre en citant

rien d'autre a dire . ah ! si ! ...ils sont ou les ecolos , la ????

Revenir en haut
christo17
utilisateurs

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2009
Messages: 271
Adherent: oui
Localisation: vandré
Masculin Balance (23sep-22oct)
Posté le: Jeu 2 Juil 2009, 07:59
Sujet du message: Les oies et La Hollande...
Répondre en citant

c'est vraiment horrible tout ca Sad .et puis il y a aussi les siffleurs quil tue en hollande Evil or Very Mad Evil or Very Mad
_________________


Revenir en haut
wil17
utilisateurs

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2009
Messages: 2 175
Adherent: oui
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Jeu 2 Juil 2009, 12:12
Sujet du message: Les oies et La Hollande...
Répondre en citant

Une honte de voir de tel carnage c'est déguelasse Les écolos vous etes ou la? Bannir Bouger votre cul pour arréter ces carnages!!! Bannir Bannir Bannir Bannir

Revenir en haut
l oléronais
Invité

Hors ligne




Posté le: Jeu 2 Juil 2009, 18:53
Sujet du message: Les oies et La Hollande...
Répondre en citant

heu.....
que font les écolos ????
ben je vais te le dire Wink
avec quoi ils vivent les écolos Laughing Laughing Laughing
ils ne vont pas punir cette façon de faire quand même ..
sachant que leur frics ils le pompent a l europe ,et qui cautionne tout ça? Laughing Laughing Laughing
je vois pas une asso porter plainte sur ceux qui les entretiennent Laughing Laughing Laughing
sont plus malin que nous eux Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing


Revenir en haut
l oléronais
Invité

Hors ligne




Posté le: Jeu 2 Juil 2009, 23:39
Sujet du message: Les oies et La Hollande...
Répondre en citant

heu j oubliais une chose méfiez vous pour les pétitions a signer sur le net Wink
nous pourrions faire le jeu des écolos Wink


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 03:07
Sujet du message: Les oies et La Hollande...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Sauter vers:   

Portail | Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: subSilver++