Association des Chasseurs de Tonne de la Charente Maritime Index du Forum Association des Chasseurs de Tonne de la Charente Maritime
L'association des chasseurs de Tonne a pour but de défendre, de rassembler tous les passionnés, de perpétuer les traditions et de faire connaitre au plus grand nombre la chasse à la tonne en Charente Maritime.
FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion


  

















La chasse aux oies en février 2015
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 632, 33, 34  >
Sujet précédent Sujet suivant
Auteur Message
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 282
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Ven 19 Déc 2014, 20:20
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

Y en a qui ont évité le bucher (et non pas la buche) pour les fêtes! 

Revenir en haut
Publicité






Posté le: Ven 19 Déc 2014, 20:20
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
faucongreg
utilisateurs

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2011
Messages: 50
Adherent: non
Localisation: Médoc
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Posté le: Ven 19 Déc 2014, 20:30
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

Oui c'est clair merci Alain j'ai éviter une grave bavure!!
Car il en faut peu pour mettre le feu en ce moment!


Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 282
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Ven 19 Déc 2014, 20:39
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

l'erreur est humaine et moi j'en fais aussi!
Mais quand tu veux donner de ton temps (et ça ...ça en dit long), il faut accepter les bourdes!
Chose que certaines personnes ne pourront jamais comprendre.... nous parlons avec nos tripes!


Toi aussi passes de bonnes fêtes! Mais le sujet du moment???On risque de se la souhaiter souvent! Wink


Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 282
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Ven 19 Déc 2014, 21:17
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

Henri Sabarot, président du conseil d’administration de l’ONCFS et Jean-Pierre Poly, Directeur général, en ont profité, en présence de Bernard Baudin, président de la FNC, pour clarifier la situation devant les représentants de la presse cynégétique.
Il ressort de cette rencontre que l’ONCFS a répondu à la commande que lui avait passé le MEDDE, de manière rigoureuse, impartiale et avec une approche scientifique qui ne saurait être contestée. Jean-Pierre Poly a souligné le caractère collégial qui a présidé à la réalisation de cette étude à laquelle ont notamment été associés la FNC, l’ANCGE, la FNE, la LPO, Wetlands International et le Muséum national d’histoire naturelle. Il a rappelé que le protocole de ce rapport a dès l’origine été validé par le GEOC.
A cette occasion, un hommage appuyé a été rendu à Vincent Schricke, membre du CNERA Avifaune migratrice de l’ONCFS et auteur du rapport en question.
Il appartient désormais au ministère en charge de l’Ecologie de tirer, sur la base de l’étude qui vient de lui être rendue, les conclusions qui lui sembleront s’imposer en ce qui concerne la date de fermeture de la chasse aux oies cendrées.
De son côté, constatant le bon état de conservation de la population d’oies cendrées partout en Europe et plus particulièrement en France, le président Bernard Baudin a indiqué que la demande des chasseurs de pouvoir chasser l’oie cendrée jusqu’au 10 février ne lui paraissait pas illégitime.
Enfin, face aux propos diffamatoires qui ont pu être tenus ça et là, mettant en cause l’objectivité et la rigueur du rapport remis par l’ONCFS, son Directeur général, Jean-Pierre Poly a fait savoir qu’il se réservait le droit d’y donner les suites qu’ils méritaient.
 


Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 282
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Ven 19 Déc 2014, 21:22
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

quant on prend les communiqués depuis le début....y en a qui n'ont pas mal aux b.r..s!

Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 282
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Ven 19 Déc 2014, 21:36
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

Allez une p'tite derniere... vaut mieux être en pyjama.... Rolling Eyes Rolling Eyes


La messe des oies est dite
Ceux qui crurent que la Fédération nationale des chasseurs était vent debout contre le rapport sur les oies, réalisé par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), savent désormais qu'il n'en est rien. Ce matin, lors de la présentation officielle de ce document, le président de la FNC, Bernard Baudin est convenu qu'il n'était pas scientifiquement contestable. En clair, l'état des connaissances actuelles ne permet pas de justifier une fermeture de la chasse des oies cendrées au-delà du 31 janvier. Reste la possibilité d'une dérogation ; la FNC ne perd pas espoir d'en convaincre la ministre de l'Écologie.
Lors de cette rencontre, les oreilles des deux meneurs de la fronde contre le rapport, Yves Butel et Willy Schraen, respectivement président des chasseurs de Picardie et du Nord–Pas-de-Calais, sifflèrent. « Face aux propos diffamatoires qui ont pu être tenus ça et là, mettant en cause l’objectivité et la rigueur du rapport remis par l’ONCFS, son directeur général, Jean-Pierre Poly a fait savoir qu’il se réservait le droit d’y donner les suites qu’ils méritaient » indique un communiqué de l'Office diffusé ce jeudi en fin d'après-midi.


Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 282
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Ven 19 Déc 2014, 21:47
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

C'est qui, qui fournit la vaseline?
On doit pouvoir réclamer la facture à la FNC, vu les dépenses acceptées des p'tites assoc?  


Allez, encore une année transitoire...ça va durer combien de temps cette connerie?


Revenir en haut
pedro7855
Membre du CA

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2011
Messages: 739
Adherent: oui
Localisation: Thairé
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Posté le: Sam 20 Déc 2014, 00:24
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

LAMENTABLE et ÉCŒURANT !!!


Bannir
_________________
Apprendre pour connaître, connaître pour comprendre, comprendre pour juger.


Revenir en haut
faucongreg
utilisateurs

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2011
Messages: 50
Adherent: non
Localisation: Médoc
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Posté le: Sam 20 Déc 2014, 18:08
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

Ils laissent faire et s'en lavent les mains!
BRAVO à nos dirigeants qui vivent sur nos deniers
Et merci pour les infos Alain...celles-ci sont bien d'actualité Wink


Revenir en haut
didier
utilisateurs

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2012
Messages: 134
Adherent: oui
Localisation: saintes
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Posté le: Sam 20 Déc 2014, 23:53
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

Alain  fait chier de voir des dirigeants comme ça ...ils ont pas mal aux couilles....... Merci pour l info Okay

Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 282
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Mar 23 Déc 2014, 13:42
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

http://www.chasseurs17.com/pdf/actualiteALaUne/document1_1.pdf

Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 282
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Mar 23 Déc 2014, 14:58
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

Travail accompli de la FDC17!


Argumentaire critique sur le rapport ONCFS
« Amélioration des connaissances sur l’Oie cendrée en France »
Décembre 2014
Critique de la méthodologie décrite dans le rapport pour les observations
1- La méthodologie du volet 1 qui consiste à observer des oies baguées pour déterminer l’origine des oies
qui passe en France montre que 99% des oies ont été baguées dans les pays Nordiques contre 1% en
Allemagne et en République Tchèque. La probabilité d’observation d’une oie baguée dans les pays
nordiques est donc d’autant plus élevée.
a. La méthodologie décrite du volet 2 dans le rapport n’est pas celle qui a été diffusée par
Vincent SCHRICKE aux Fédérations des chasseurs dans le cadre du réseau Oiseaux d’Eau et
Zones Humides. Concernant l’observation des vols, les protocoles diffusés dans le réseau OEZH
et en particulier la fiche visant à noter ces vols ne fait apparaître ni l’altitude du vol observé, ni le
fait que les vols devaient être à vitesse constante. Par ailleurs, il était bien demandé par
l’ONCFS : « tous les vols d’oies observés à n’importe quelle occasion sont scrupuleusement notés
dans ces 5 départements de mi-janvier 2014 à mi-avril 2014 ». L’ONCFS ne peut donc affirmer
avoir appliqué le protocole établi par Fouquet et al. (2009) « décompte de jours des vols d’oies
observés en direction du nord à un altitude supérieure à 100 m et opérés à vitesse constante ».
2- La méthodologie employée ne permet pas d’obtenir les chiffres de l’hivernage pour les décades
invoquées. En effet, il a été envoyé de 2011 à 2013 des fiches d’observation à compléter de la semaine
du 10 septembre à la semaine du 10 avril. Chaque personnel devant renseigner le tableau excel en
indiquant les effectifs d’oies aux dates du 10, 20 et 30 de chaque mois (ce que confirme l’annexe 6). Les
résultats présentés sur les graphes des figures 9 et 10 ne peuvent donc représenter que les effectifs
dénombrés à ces dates et non les effectifs sur la décade entière.
3- La méthodologie du volet 2 utilisée introduit un biais quant à la pression d’observation sur le terrain
des vols vers le nord puisqu’il était demandé aux personnels d’observer uniquement à partir de la mijanvier.
Il est donc impossible de comparer les données obtenues à partir de la mi-janvier avec des
observations qui auraient pu être faites tout au long de la période 10 septembre – 10 avril.
4- La méthodologie du volet 2 visant à compter les vols de jour ne permet pas de dissocier les vols
migratoires des mouvements quotidiens ou intermédiaires.
5- La méthodologie du volet 2 n’exclue la possibilité de double observation dans la mesure où il était
simplement demandé aux personnels de noter pour chaque vol observé « la date », « l’heure »,
« l’effectif », « la direction de vol », « la commune », « le nom de l’observateur ».
6- La méthodologie du volet 2 ne permet d’avoir des données sur les vols qu’à partir du 15 janvier de
chaque année et tronque de fait la quantité de données sur la décade du 11 au 20 janvier (6 jours
d’observations au lieu de 10)
7- Seule la méthodologie consistant à équiper au hasard les oies cendrées de balises GPS/GSM permet
d’avoir des données objectives quant aux trajectoires de vols, hauteurs de vols, distances de vols et
dates de départ des oies d’Espagne.
La contradiction des données issues des deux méthodes utilisées
1- Les données issues des observations de terrain des vols d’oies en direction du nord à partir de mi-janvier
montrent Une augmentation progressive des vols d’oies en direction du nord avec des pics
d’observations compris entre les décades du 1-10 février au 11-20 février.
2- Le nombre d’oies vues en vol est très variable d’une année sur l’autre pour la 3ème décade de janvier et la
1ère décade de février ce qui plaide en faveur de vols intermédiaires.
3- Le suivi des oies équipées de balises a montré que les oies peuvent faire des vols de quelques centaines
de kilomètres au sein de leur quartier d’hivernage, en particulier vers le nord
4- Pour l’ensemble des 15 oies équipées de balises, les dates de départ des sites d’hivernage espagnols se
situent entre le 11 février et le 11 mars avec un pic le 21 février et des stratégies migratoires très
différentes (temps de remontée, nombre d’escales, trajectoires…)
La contradiction de l’ONCFS avec ses publications antérieures et avec celles de
V.SCHRICKE
Nous rappelons ici que la conclusion de l’ONCFS, est d’affirmer que les vols observés vers le nord à partir de la
dernière décade de janvier sont des vols migratoires et donc que la migration prénuptiale débute dernière décade
de janvier.
Cette affirmation est en contradiction avec les écrits suivants de l’ONCFS lui-même et de V.SCHRICKE qui montrent :
1. Que les déplacements vers le nord peuvent être liés à l’épuisement des réserves alimentaires sur les sites
d’hivernage
2. Que l’activité des oies pour gagner les polders d’alimentation se fait le jour.
3. Les déplacements d’oies peuvent être liés à des facteurs d’ordre alimentaire et/ou climatique
4. A l’épuisement des stocks alimentaires sur les zones de gagnages, les oiseaux peuvent se « redistribuer »
vers le sud comme vers le nord.
Bulletin n°53 ONC de décembre 1981 page 53 :
« Oies cendrées : l’hivernage espagnol à nouveau compromis par la sécheresse et l’assèchement de 200 000
hectares
… La sous-alimentation consécutive a produit les résultats suivants, selon le Directeur de la station biologique
de Donana, sur un hivernage d’environ 50 000 oies cendrées : 7 à 8000 oies tirées or du parc, à la recherche
de nourriture ; 2 à 3000 probablement mortes de faim ; 13 à 15000 ont dû aller passer l’hiver ailleurs. Au
cours de la remontée, fin février, un prélèvement plus important que de coutume a pu être réalisé en France,
par suite de l’altération du comportement des oiseaux, attirés en particulier par les ressources alimentaires
disponibles. »
Bulletin n°55 ONC de février 1982 page 36 :
« Le supplément d’oies cendrées remarqué à la mi-janvier, en particulier sur le littoral atlantique, se compose
vraisemblablement d’individus ayant fui plus tôt les quartiers d’hier exceptionnellement arides du
Guadalquivir. Peu de modifications dans l’intérieur du pays »
Bulletin n°88 ONC février 1985 page 14 : (V.SCHRICKE)
« Sur les polders, les arrivées et les départs d’oies s’effectuent toujours après le lever et avant le coucher du
soleil…Lorsque les chasseurs sont présents sur les parcelles (…) les oies se dirigent soit vers la réserve, soit
vers un autre polder »
Bulletin n°137 ONC juillet août 1989 page 6 : (V.SCHRICKE)
« Il n’est pas tout à fait rigoureux d’affirmer systématiquement, comme cela est souvent le cas dans de
nombreuses études, que le « départ des hivernants » ou la « chute des effectifs » d’une espèce en janvier ou
février correspond au début de l’activité migratoire prénuptiale de cette espèce. Ce départ (ou cette chute)
peut être attribué à divers facteurs, par exemple, d’ordre alimentaire (épuisement du stock de nourriture,
d’où nécessité de changer de site) ou d’ordre climatique (vague de froid intense, simple coup de froid) »
Bulletin n°202, juillet août 1995 page 19 : (V.SCHRICKE)
« La Bernache cravant à ventre sombre en France
Dès l’épuisement du stock alimentaire sur ce site, on assiste à une redistribution des effectifs principalement
vers le sud mais aussi vers le nord, sur des sites où les ressources alimentaires sont soit stables, soit en
augmentation. Il apparaît ainsi une relation étroite entre la disponibilité de la nourriture et l’importance des
stationnements de bernaches »
Le caractère scientifique du protocole mis en place
L’ONCFS a-t-il répondu à la demande du Ministère de mener des investigations complémentaires approfondies par la
mise en place d’un programme d’études reposant sur un protocole scientifique ?
Le petit Larousse définit ainsi l’adjectif « scientifique » :
« Relatif à la science en général ou à une science en particulier, par opposition à littéraire : recherche scientifique.
Qui dans le domaine de la connaissance, revêt un caractère de rigueur, d’exigence, d’objectivité caractéristiques
de la science ou des sciences : une enquête vraiment scientifique.
Se dit d’une entreprise conduite par des hommes de science pour un objectif de connaissance : une expédition
scientifique »
Le caractère de rigueur des méthodes utilisées a été discuté en première partie.
Les caractères d’exigence et d’objectivité auraient nécessité la pondération des conclusions avec notamment les
écrits antérieurs de l’auteur et de l’organisme ONCFS, mais aussi d’autres publications comme celle d’Ebbinge et
Buurma 2000 qui montre que le protocole du volet 2 ne permet pas de dissocier les vols migratoires des
mouvements quotidiens ou intermédiaires. (ce que démontre par ailleurs les données issues des oies équipées de
balises GPS)
Les caractères d’exigence et d’objectivité aurait nécessité le recours aux analyses statistiques des données, à la
discussion des résultats obtenus notamment en intégrant les données d’observations des vols en direction d’autres
directions que le nord.
Concernant les données de suivis d’oies en vol, des données de sites du Benelux auraient pu être utiles pour voir si
les mouvements en France sont également constatés dans ces pays, d’autant que les balises ont permis de constater
que les oies en transit en France, lorsqu’elles sont réellement en migration, restent très peu de temps.
Concernant les périodes de chasse (tableau 4 page 35), pourquoi tous les pays d’Europe n’y figurent pas, en
particulier ceux dont la chasse des oies est autorisée après le 31 janvier ? Voici les périodes telles que
communiquées par la ROC :
Allemagne * 1er octobre 20 février
Autriche 16 août 31 janvier
Belgique 15 août 31 janvier
Danemark 1er septembre 31 janvier
Espagne 1er octobre 8 février
Finlande 10 août 31 décembre
France 7 août 20 février
Grèce 15 septembre 28 février
Italie 17 septembre 31 janvier
Irlande 1er septembre 31 janvier
Luxembourg 1er septembre 31 janvier
Pays-Bas 15 août 31 janvier
Portugal 15 août 24 février
Royaume-Uni 12 août 20 février
Suède 20 août 31 janvier
* la chasse de l’oie cendrée ouvre le 1er août mais s’arrête le 31 août.
Source, Rapport parlementaire 2003 et Univers-nature.
Propos du docteur M.BOOS qui écrit au Ministère :
« Je tiens à préciser que je ne suis pas co-auteur de ce rapport dont le volet 2 et la conclusion comportent des biais
méthodologiques évidents. D’une part les observations faites ne permettent pas de différencier le vol de migration
par rapport aux vols dits quotidiens et intermédiaires. Les résultats présentés sont simplistes et ne relèvent d’aucune
analyse statistique surtout que seuls les vols en direction du nord sont pris en compte et que les vols notés dans
d’autres directions sont curieusement écartées. Les conclusions sont tronquées car en effet les données des balises
sont sans équivoques or ces données sont volontairement minimisées. Sur le plan strictement scientifique la
conclusion dans sa rédaction est orientée et ne correspond pas aux réalités biologiques »
Synthèse des éléments à retenir
· Avec 99% des oies baguées dans les pays nordiques, il est normal que la majorité des observations d’oies
baguées proviennent de ces pays.
· Les données concernant les effectifs d’hivernages sont renseignées à des dates précises (10, 20, 30 de chaque
mois) et ne donnent pas les effectifs pour une décade complète. Nous n’avons donc pas connaissance de
l’évolution des effectifs d’oies hivernants entre chacune de ces dates.
· L’ONCFS ne dispose pas des altitudes de vols d’oies entre la mi janvier et la mi avril, ni de la preuve que les vols
évoluaient à vitesse constante. La méthode décrite dans le rapport n’est pas celle qui a été appliquée dans les
faits.
· Les données de vols d’oies dans les autres directions que le nord entre la mi-janvier et la mi-avril n’ont pas été
exploitées par l’ONCFS.
· La méthodologie utilisée pour l’observation des vols n’exclue pas et ne permet pas d’identifier les doubles
comptages.
· La méthodologie utilisée pour l’observation des vols couplés au protocole de dénombrement des effectifs en
hivernage ne permet pas de dissocier les vols migratoires des mouvements quotidiens ou intermédiaires.
· Il y a une contradiction entre les résultats obtenus à partir des conclusions du volet 2 et ceux obtenus à partir du
suivi des balises GPS.
· Il y a une contradiction entre les conclusions de l’ONCFS et les publications antérieures de l’ONCFS et de
V.SCHRICKE.
· Il n’y a pas eu recours à l’analyse statistique des données, ni à la discussion des résultats ainsi que le réclame une
démarche scientifique.
Notre conclusion
A la question : L’ONCFS a-t-il répondu à la demande du Ministère de mener des investigations complémentaires
approfondies par la mise en place d’un programme d’études reposant sur un protocole scientifique.
Oui l’ONCFS a mené des investigations complémentaires.
Non l’ONCFS n’a pas mis en place de programme d’études reposant sur un protocole scientifique, en particulier sur
les volets 1 et volet 2
A la question : Est-ce que les oies en vol vers le nord fin janvier-début février sont réellement en migration ou bien
s’agit-il de redistributions au sein des zones d’hivernage ?
Les protocoles tels que mis en place dans le volet 2 ne permettent pas de répondre à cette question. La seule
donnée objective et certaine que nous ayons est : pour l’ensemble des 15 oies équipées de balises, les dates de
départ des sites d’hivernage espagnols se situent entre le 11 février et le 11 mars avec un pic le 21 février et des
stratégies migratoires très différentes (temps de remontée, nombre d’escales, trajectoires…)
ANNEXES
Réseau OEZH – Suivi de l'hivernage, de la chronologie de la migration de l'Oie cendrée en France, et des oies
marquées
Action ROEZH qui se rattache à un programme de recherche DER (Coordination CNERA AM : V. SCHRICKE)
OBJECTIFS
A la demande du MEDDTL, un programme « amélioration des connaissances de l’oie cendrée en France » 2012-2014 comportant
plusieurs volets a été lancé (coordination CNERA AM : V. SCHRICKE). Le volet 2 est en partie réalisé par le réseau OEZH. Il
comporte trois sous-volets : 1) hivernage, 2)migrations pré et post-nuptiale, 3) recherche d’oiseaux marqués et lecture des
marques (peu de retour de lecture en France). L’objectif du projet est d’approfondir les connaissances sur l’hivernage des
individus et sur la chronologie de la migration (automne, printemps), et l’utilisation de l’espace en France lors des transits
migratoires et en hivernage (dates de migration, durée de présence, habitats fréquentés). Les études menées en Suède et en
Norvège et les résultats des dénombrements montrent une modification des stratégies de migration de cette espèce, avec
notamment un centre de gravité de l’aire d’hivernage qui a tendance à se déplacer vers le nord. Ce changement d’évolution
spatiale de l’aire de répartition a-t-il des conséquences en France, en terme d’évolution des effectifs en hiver (effectifs en
augmentation, stable/en diminution ?) et en terme de stratégie migratoire avec une tendance à une migration prénuptiale de plus
en plus précoce, une migration postnuptiale plus tardive, une durée de stationnement plus courte ?
MODALITES
1et 2) Hivernage, migration post et prénuptiale
- Suivi décadaire des effectifs en halte migratoire et en hivernage (stationnements) sur les sites majeurs de
stationnement de cette espèce. Des dénombrements décadaires de mi- septembre 2013 à la mi-avril 2014 (22
sorties) sont organisés sur 18 sites (cf. liste des sites dans la fiche de saisie des stationnements dans le fichier excel
joint ). Ces sites sont pour la plupart des RNN et disposent de personnels permanents. Il s’agit pour le ROEZH de
venir en appui à ces personnels pour réaliser le protocole.
La saisie des données se fait sur un fichier excel spécifique envoyé par email et à retourner à vincent.schricke@oncfs.gouv.fr.
- Suivi de la migration postnuptiale (passages) par l’application du même protocole que celui de la migration
prénuptiale (de la mi-septembre 2013 à fin novembre 2013).
La saisie des données se fait sur un fichier excel spécifique envoyé par email et à retourner à vincent.schricke@oncfs.gouv.fr.
- Suivi de la migration prénuptiale (passages) par application du protocole régional ONCFS (migration active de jour)
mis en place depuis plusieurs années dans les départements 79, 85 et 86 (dates, heures et direction des vols ,
effectif en vol, localisation, période de janvier à avril inclu) et étendu depuis la saison dernière aux départements 80
et 02.Tous les vols d’oies observés à n’importe quelle occasion sont scrupuleusement notés dans ces 5 départements
de mi-janvier 2014 à mi-avril 2014. En plus de ces départements, il est souhaitable de fournir un effort
d’observation dans les départements suivants : 64,40,33,49,35,53,50,14,61,27,76,62,59 et 60.
La saisie des données se fait sur un fichier excel spécifique envoyé par email et à retourner à vincent.schricke@oncfs.gouv.fr,
3) Recherche d’oiseaux marqués et lecture des marques
Enquête par contrôle, sur les sites d’hivernage et les haltes migratoires, d’individus marqués.
Une recherche active des oies cendrées marquées devra se faire au moment des comptages mais également à toutes
occasions de sorties sur le terrain. Toute observation d’un individu marqué doit être transmise au secrétariat du
CNERA Avifaune migratrice à Nantes ( cneraam@oncfs.gouv.fr ) ou à Vincent Schricke
(vincent.schricke@oncfs.gouv.fr) qui centralisera les données , en précisant le code (série de lettres et/ou de
chiffres), la couleur du collier, le lieu et la date. Les départements de la façade Manche-Atlantique, la Camargue et
la région Nord-est sont particulièrement concernés par cette action.
DUREE - ETAT D'AVANCEMENT
Cette action initiée en 2011-2012 et 2012-2013 se poursuit cette saison pour la dernière fois
LOCALISATION
* Stationnements
9 départements et 6 DiR sont concernés par ce suivi qui se focalise sur des sites bien particuliers.
* Passages (vols)
Dans n’importe quelle commune des 5 départements concernés , ainsi que les autres départements cités.
* Recherche d’oiseaux marqués et lecture des marques
Sur les sites faisant l’objet de suivis. Au cours de 22 sorties prévues sur les sites sélectionnés. Pour les autres
départements sans sites, recherche à faire au cours d’autres actions de terrain (comptage mi-janvier, etc…). Les
autres DiR doivent rester vigilantes en informant leurs agents. Recherche à faire au cours d’autres actions de terrain
(comptage mi-janvier, etc…)
JOURNEES
Dates ou mois :
* Stationnements :
Dénombrements décadaires du 10 septembre 2013 au 10 avril 2014 (soit 22 comptages) + recherche et lecture des
marques :
DiR A.M.C. - TDV, Vigueirat, Réserve nationale : appui agents APN = 4 jours agents
DiR SO : - RN Etangs d’Orx (40): appui agents APN = 4 jours agents
DiR P.C.L. : - RN baie de l’Aiguillon (17): appui = 6 jours agents
DiR N.O : - RN baie de Somme (80) : appui agents APN = 4 jours agents
- RN de Beauguillot (50) : 1 site x 22 sorties = 22 jours agents partagés temps réserve DiR= 11 jours
DiR B. PDL : - Estuaire Loire (44) : 3 sites x 22 sorties = 66 jours agents.
- RN baie de l’Aiguillon (85) : 1 site x 22 sorties = 22 jours agents partagés temps réserve DiR= 11 jours
- RN St Denis du Payré (85) : appui agents APN = 4 jours agents
DiR N.E. : - lac du Der (51) : 1 site x 22 sorties = 22 jours agents partagés temps réserve DiR= 11 jours
- Cours du Rhin (67 et 68) : 1 site x 22 sorties = 22 jours agents
* Passages migration prénuptiale (vols) : essentiellement de mi janvier 2014 à mi- avril 2014
Observations à tous moments et dans toutes les communes concernées dans cette période au cours de n’importe
quelle mission de terrain. Pas de temps agents spécifiques à décompter hormis quelques jours de
gestion/organisation/saisies (5 jours agent par DiR).
* Passages migration postnuptiale (vols) : essentiellement de la mi-septembre 2013 à fin novembre 2013
Observations à tous moments et dans toutes les communes concernées dans cette période au cours de n’importe
quelle mission de terrain. Pas de temps agents spécifiques à décompter hormis quelques jours de
gestion/organisation/saisies (5 jours agent par DiR).
Observations : Au niveau national, cette mission est estimée à 121 jours agents
Pour les comptages décadaires, les observateurs du réseau OEZH viennent en appui à des personnels permanents
des sites en réserve.
Dernier délai pour renvoyer les fichiers EXCEL à V. Schricke : 31 mai 2014 (envoi mail)
CORRESPONDANT DER
Nom : Vincent Schricke (ONCFS-CNERA AM Nantes),
Adresse pour fiches : ONCFS - CNERA Avifaune Migratrice 39, Bd Albert Einstein, CS 42355, 44323 NANTES Cedex
Tél : 02.51.25.03.96 Fax : 02.40.48.14.01 e.mail : vincent.schricke@oncfs.gouv.fr
Demande de participation au suivi des Oies cendrées marquées
Les Oies cendrées (Anser anser) hivernant en France appartiennent à la population Nord-Ouest Européenne, au
statut de conservation favorable dont la tendance est à l’augmentation depuis quelques années (dernière
estimation : 610.000 individus). Depuis 1984, cette espèce fait l’objet d’un suivi par marquage d’individus (colliers
colorés) en Suède (programme nordique initié par L. Nilsson) et depuis 1986 en Norvège et 1990 aux Pays-Bas
(programme initié par B. Voslamber). D’autres pays comme l’Allemagne et la République tchèque marquent cette
espèce avec une intensité moindre, et quelques individus ont même récemment été marqués en Camargue.
Ce suivi par marquage (plus de 6960 oiseaux marqués, 250.000 contrôles visuels) a fait l’objet de nombreuses
publications portant à la fois sur l’écologie de cette espèce et sur les stratégies de migration . A ce titre, la France
reçoit principalement en transit des individus d’origine suédoise et norvégienne, en particulier le long de la voie de
migration atlantique et dans le nord-est du pays. (lac du Der en particulier).
Quelques oiseaux néerlandais et danois sont également contrôlés en France au cours des migrations d’automne et
de printemps. Les Pays-Bas continuent à marquer des individus avec une intensification des captures en 2009 (1000
oiseaux marqués) afin de mieux connaître les déplacements au sein de ce pays mais également à l’extérieur. Les
résultats déjà obtenus pour la période 1990-2008 ont montré qu’une majeure partie des oiseaux est sédentaire et
reste prés des sites de nidification, et que l’autre partie est migratrice avec des déplacements jusqu’en Espagne via la
France.
En dehors des comptages hivernaux, l’ONCFS effectue depuis les années 1980 un suivi de la migration prénuptiale
dans l’ouest de la France (départements de la Vienne, Vendée et Deux-Sèvres). L’analyse récente des résultats sur la
période 1980-2005 montre une migration prénuptiale de plus en plus précoce (Fouquet et al., 2009).
Dans le cadre du programme national sur l’Oie cendrée coordonné par l’ONCFS, une première analyse des données
des contrôles visuels et des reprises contenues dans la base MNHN/CRBPO souligne la nécessité d’augmenter la
pression d’observations des oies marquées en France, en particulier sur la façade Manche-Atlantique, en Camargue
et dans le nord-est ( en particulier le lac du Der).
Nous encourageons tous les chasseurs, ornithologues, agents de l’ONCFS et des FDC, gestionnaires des réserves à
participer à ce suivi des oies marquées , en particulier sur les sites d’hivernage d’importance majeure et lors des
migrations d’automne et de printemps. Toute observation d’un individu marqué doit être transmise au secrétariat
du CNERA Avifaune migratrice à Nantes (cneraam@oncfs.gouv.fr) ou à Vincent Schricke
(vincent.schricke@oncfs.gouv.fr) qui centralisera les données , en précisant le code (série de lettres et/ou de
chiffres), la couleur du collier, le lieu et la date. Toutes les observations seront ensuite adressées à L. Nilsson,
coordinateur pour Wetlands International, qui les intégrera dans la base de données et chaque observateur recevra
ensuite l’histoire de vie de l’oiseau concerné. Merci d’avance pour votre contribution.
Vincent Schricke
DER/CNERA Avifaune Migratrice
Référence:
Fouquet, M., Schricke, V. & Fouque, C. (2009). Greylag Geese Anser anser depart earlier in spring: an
analysis of goose migration from western France over the years 1980-2005. Wildfowl, 59: 145-153.
PASSAGES EN VOL OIES CENDREES
Saison 2012-2013
Date
Effectif
en vol
Heures du
passage
Direction du
vol
Communes Observateurs Observations
Remarques :
1) indiquer N,
NE,NO,SSE, etc…
2) Information importante, entre autres pour éviter les doubles comptages. A mentionner avec le
plus de précisions
possibles.
Demande de participation au suivi des Oies cendrées marquées
Les Oies cendrées (Anser anser) hivernant en France appartiennent à la population Nord-Ouest Européenne, au statut de
conservation favorable dont la tendance est à l’augmentation depuis quelques années (dernière estimation : 610.000 individus).
Depuis 1984, cette espèce fait l’objet d’un suivi par marquage d’individus (colliers colorés) en Suède (programme nordique initié
par L. Nilsson) et depuis 1986 en Norvège et 1990 aux Pays-Bas (programme initié par B. Voslamber). D’autres pays comme
l’Allemagne et la République tchèque marquent cette espèce avec une intensité moindre, et quelques individus ont même
récemment été marqués en Camargue.
Ce suivi par marquage (plus de 6960 oiseaux marqués, 250.000 contrôles visuels) a fait l’objet de nombreuses publications
portant à la fois sur l’écologie de cette espèce et sur les stratégies de migration . A ce titre, la France reçoit principalement en
transit des individus d’origine suédoise et norvégienne, en particulier le long de la voie de migration atlantique et dans le nordest
du pays. (lac du Der en particulier).
Quelques oiseaux néerlandais et danois sont également contrôlés en France au cours des migrations d’automne et de
printemps. Les Pays-Bas continuent à marquer des individus avec une intensification des captures en 2009 (1000 oiseaux
marqués) afin de mieux connaître les déplacements au sein de ce pays mais également à l’extérieur. Les résultats déjà obtenus
pour la période 1990-2008 ont montré qu’une majeure partie des oiseaux est sédentaire et reste prés des sites de nidification,
et que l’autre partie est migratrice avec des déplacements jusqu’en Espagne via la France.
En dehors des comptages hivernaux, l’ONCFS effectue depuis les années 1980 un suivi de la migration prénuptiale dans l’ouest
de la France (départements de la Vienne, Vendée et Deux-Sèvres). L’analyse récente des résultats sur la période 1980-2005
montre une migration prénuptiale de plus en plus précoce (Fouquet et al., 2009).
Dans le cadre du programme national sur l’Oie cendrée coordonné par l’ONCFS, une première analyse des données des
contrôles visuels et des reprises contenues dans la base MNHN/CRBPO souligne la nécessité d’augmenter la pression
d’observations des oies marquées en France, en particulier sur la façade Manche-Atlantique, en Camargue et dans le nord-est (
en particulier le lac du Der).
Nous encourageons tous les chasseurs, ornithologues, agents de l’ONCFS et des FDC, gestionnaires des réserves à participer à ce
suivi des oies marquées , en particulier sur les sites d’hivernage d’importance majeure et lors des migrations d’automne et de
printemps. Toute observation d’un individu marqué doit être transmise au secrétariat du CNERA Avifaune migratrice à Nantes
(cneraam@oncfs.gouv.fr) ou à Vincent Schricke (vincent.schricke@oncfs.gouv.fr) qui centralisera les données , en précisant le
code (série de lettres et/ou de chiffres), la couleur du collier, le lieu et la date. Toutes les observations seront ensuite adressées
à L. Nilsson, coordinateur pour Wetlands International, qui les intégrera dans la base de données et chaque observateur recevra
ensuite l’histoire de vie de l’oiseau concerné. Merci d’avance pour votre contribution.
Vincent Schricke
DER/CNERA Avifaune Migratrice
Référence:
Fouquet, M., Schricke, V. & Fouque, C. (2009). Greylag Geese Anser anser depart earlier in spring: an analysis of goose
migration from western France over the years 1980-2005. Wildfowl, 59: 145-153.
STATIONNEMENTS


Revenir en haut
goose17
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2009
Messages: 1 468
Adherent: oui
Localisation: Nieulle sur seudre
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Mar 23 Déc 2014, 16:15
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

La FDC17 vient de faire un boulot considérable en argumentant et en contredisant les points importants du rapport ONCFS fait par ce monsieur Scrhike qui est n'hésite pas à dire tout et so contraire selon les revues dans lesquelles il répond.


Il suffit de prendre l'almanach 2014/2015 du chasseur page 8 et 9 !!!!!


Exemple :


Une dernier question Mr Schirke. Est ce que le fait de repousser la fermeture des oies en France au 10 Février risquerait de nuire d'une façon ou d'une autre  aux populations d'oies qui nous visitent .


Reponse de Mr Schirke !!!!


Non absolument pas, Si une prolongation de la chasse des oies était autorisée jusqu'au 10 Février cela n'aurait aucun impact significatif sur l'effectif des oies, notamment  celui de l'oie cendrée. Cette espèce étant en très forte augmentation à l'échelon européen


Revenir en haut
goose17
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2009
Messages: 1 468
Adherent: oui
Localisation: Nieulle sur seudre
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Mar 23 Déc 2014, 16:16
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

 Et apres C'est ce meme Monsieur qui nous la met profond dans son rapport sans tenir compte des données fournies par un Scientifique de renom Mr Boos !!!!!

Revenir en haut
Bertrand
Membre du CA

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2009
Messages: 1 271
Adherent: oui
Masculin
Posté le: Mar 23 Déc 2014, 17:16
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015
Répondre en citant

je pense que ce courrier de la FDC 17 risque de faire du bruit dans les couloirs de la FNC et de l'ONCFS !!!

Ce n'est qu'un juste retour des choses !!!  Bernard BAUDIN qui dit que le rapoort de l'ONCFS n'est pas contestable scientifiquement ... il en connait quoi du scientifique lui ?????

C'est à mourir ... mais pas de rire !!! Bannir
_________________
vent d'noroit... reste chez toi !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 10:49
Sujet du message: La chasse aux oies en février 2015

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Sauter vers:   

Portail | Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: subSilver++