Association des Chasseurs de Tonne de la Charente Maritime Index du Forum Association des Chasseurs de Tonne de la Charente Maritime
L'association des chasseurs de Tonne a pour but de défendre, de rassembler tous les passionnés, de perpétuer les traditions et de faire connaitre au plus grand nombre la chasse à la tonne en Charente Maritime.
FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion


  

















UN PEU DE LECTURE
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 624, 25, 26  >
Sujet précédent Sujet suivant
Auteur Message
ed17
utilisateurs

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2009
Messages: 1 647
Adherent: oui
Localisation: chte Maritime
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Posté le: Ven 23 Nov 2012, 21:51
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

ils ont vraiment l esprit tordu quand meme!!!! tout ds la provoc

Revenir en haut
Publicité






Posté le: Ven 23 Nov 2012, 21:51
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ed17
utilisateurs

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2009
Messages: 1 647
Adherent: oui
Localisation: chte Maritime
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Posté le: Ven 23 Nov 2012, 21:55
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

http://www.sudouest.fr/2012/11/20/deux-promeneurs-blesses-par-un-chasseur-8…
ca c est passé un lundi c est fort sa quand meme et en lisant l article le gars etait sur sa propiete


Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 278
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Ven 7 Déc 2012, 07:25
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

Les agents de développement de la fédération ont verbalisé deux individus en train de tirer des bécasses à la croûle sur le territoire de l'ACCA d'ARVERT. le contrôle a permis de relever 11 infractions. Non seulement les deux braconniers tiraient les bécasses au mépris de la réglementation, mais ils avaient aussi prélevé un peu plus tôt une perdrix et des tourterelles. 
Le défaut de carte de chasse de l'ACCA et l'absence d'utilisation du carnet de prélèvement ont complété l'inventaire des fautes recensées par les agents. 
En attendant de connaître la suite pénale qui sera réservée par le Parquet de La Rochelle, les auteurs savent qu'ils auront à répondre de leurs agissements vis à vis de la fédération et de l'ACCA qui se sont constitué partie civile. 


Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 278
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Ven 7 Déc 2012, 07:29
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

L'ASPAS n'en finit pas d'essuyer des échecs cinglants dans les procès qu'elle intente aux préfets et aux fédérations de chasseurs pour les classements nuisibles. En témoignent les deux jugements du Tribunal administratif de BORDEAUX du 27 novembre 2012 qui rejetent les recours de cette association pour le classement des nuisibles en GIRONDE et en DORDOGNE. 
Bien évidemment, l'ASPAS n'en fera pas état dans ses campagnes de presse et sur son site officiel, pas plus d'ailleurs que le dénommé CHAROLLOIS du département de la DORDOGNE sur le site Ecologie radicale ou dans la logorrhée dominicale de celui-ci récurrente depuis des années et nourrie d'invectives contre la chasse et les chasseurs. 
La réforme nationale sur les nuisibles a donc du bon. Elle fera gagner du temps aux préfets, aux fédérations de chasseurs, aux agriculteurs et elle va obliger l'ASPAS à se trouver une autre occupation." 


Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 278
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Ven 4 Jan 2013, 09:02
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

La chasse de l'eider à duvet et du courlis cendré confirmée.
Enregistré le 03/01/2013
Par arrêté ministériel du 3 février 2012, le précédent gouvernementavait rétabli la chasse de l'eider à duvet et, sur le DPM seulement,celle du courlis cendré (ces deux espèces étaient en moratoire).
Cet arrêté avait été attaqué au Conseil d'Etat par l'ASPAS.
Aujourd'hui, le Conseil d'Etat rejette le recours de l'ASPAS, etconfirme l'arrêté ministériel du 3 février 2012.
Cliquez ci-dessous,
http://www.aspco.fr/fichiers/1114_001.pdf
Reste maintenant au gouvernement actuel à montrer sa bonnevolonté envers les chasseurs en rétablissant la chasse du courliscendré sur tous les domaines de chasse, car rien ne justifieune discrimination entre le DPM et les marais intérieurs.
Les chasseurs des marais attendent avec impatience un geste desautorités.


Revenir en haut
Babouine
utilisateurs

En ligne

Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 803
Adherent: oui
Localisation: Marennes/île Oléron
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Posté le: Ven 4 Jan 2013, 09:45
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

Bonjour à tous,

et une nouvelle fois on LEURRE les chasseurs, en fait, c'est encore une vaste tromperie morale.
On ne nous a rien donné ou rendu avec avec cet arrête du C.E. qui nous est pour une fois favorable. On nous caresse dans le sens du poil, on tente de nous endormir.........
On nous laisse penser que théoriquement l'EIDER et le COURLIS CENDRE vont redenir chassables, le recours de l'ASPAS est rejeté. Jusquu'à preuve du contraire, l'arrêté de  suspension de certaines espèces chassables a été pris le 30 juillet 2008 pour une durée de 5 ans . DONC LE 30 JUILLET 2013, C'EST FINI. Voilà pourquoi l'arrêté du C.E. ne sert strictement à rien pour Nous puisqu'il n'engage absolument presonne eu égard à la date de fins des moratoires.
Par contre, je pense fermement qu'il serait préférable que nos autorités cynégétiques anticipent sur la réouverture des espèces en moratoire par des enquêtes sur l'état de conservation de celles-ci avant que les anti-tout sortent des chiffres bidons pour garder une ou plusieurs espèces en moratoire et ça devra se faire entre la fermeture et la prochaine ouverture sur le DPM. Là est notre intêret et pas dans le gargarisme d'une pseudo victoire contre l'ASPAS.


Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 278
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Lun 25 Fév 2013, 16:10
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

COMMUNIQUE DE PRESSE
LE NOUVEL EXAMEN DU PERMIS DE CHASSER
Plus et mieux pour les candidats
Paris, le 19 février 2013
L’examen national du permis de chasser vient de faire l’objet d’une réforme majeure.
Le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, a présenté, lors du
dernier CNCFS, la réforme du nouvel examen du permis de chasser qui devrait entrer en
vigueur à partir de 2014. Les évolutions proposées ont été adoptées à l’unanimité.
L’actuelle formule de cet examen national, se présente en deux étapes séparées : une
épreuve théorique, puis une épreuve pratique. Le succès obtenu à chacune de ces
épreuves, conduit à la remise immédiate, par l’ONCFS, du titre permanent du permis de
chasser, au nouveau chasseur.
Celui-ci peut le valider dans la foulée et bénéficier du permis à 1 € mis en place en 2012.
Dans le prolongement de ces évolutions récentes, l’objectif de la nouvelle réforme repose
sur une double volonté de simplicité et d’efficacité, dans l’intérêt des candidats.
Elle a été attentivement préparée en amont par les équipes de la FNC, dont les Etats
Généraux avaient fait de ce dossier l’un des Chantiers prioritaires, et celles de l’ONCFS, en
charge de l’examen.
Simplicité d’abord, car le candidat n’aura plus à passer qu’une épreuve unique composée de
5 Ateliers.
Quatre Ateliers seront consacrés aux exercices pratiques immédiatement suivis par un
Atelier de 10 questions théoriques. Cette épreuve unique sera notée sur 31 points, le
candidat sera reçu s’il obtient 26 points sans commettre de faute éliminatoire.
L’épreuve de l’examen, ainsi concentrée, permettra un gain de temps précieux pour les
candidats qui n’auront plus qu’à effectuer un seul déplacement.
Efficacité ensuite, et notamment face aux enjeux de sécurité, car la formation des nouveaux
chasseurs intégrera obligatoirement le maniement d’une arme semi-automatique.
Cette nouvelle exigence en matière de formation, correspondant à la volonté de la chasse
française, de mettre l’accent sur les impératifs de sécurité.
Bien évidemment, toute faute aux ateliers concernant la sécurité, sera éliminatoire.
Cette rénovation de l’examen national du permis de chasser s’accompagne de l’amélioration
de sa gestion administrative afin, là aussi, de raccourcir les délais de traitement des
données.
L’augmentation régulière, depuis 5 ans, du nombre de candidats à l’examen du permis de
chasser, montre l’intérêt croissant que nos concitoyens portent à la chasse.
Il appartenait à l’ONCFS et à la FNC d’accueillir ces nouveaux arrivants en leur offrant une
formation et un examen répondant à la nécessité d’une modernisation en ne cédant rien aux
exigences de qualité d’un examen national.


Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 278
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Mar 26 Fév 2013, 21:23
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

Pétition où un seul avis compte, le contre Mad












Pétition - Animaux






NON à l'Arrêté Ministériel sur la destruction des petits animaux sauvages, décrétés nuisibles.

Auteur : france
Créé le 21/02/2013 - Fin le 21/02/2016
14760 signatures



Signez la pétitionVoir toutes les signatures
À l'attention : de Madame Batho, Ministre de l'Ecologie, du développement durable et de l'industrie, Messieurs les Préfets de France
Madame la Ministre, Messieurs les Préfets de France,

Nous protestons contre les mesures de destruction par piégeage ou par plombs de toutes les espèces sauvages de petits animaux que vous avez jugés « nuisibles » ! 
En effet, l’arrêté du 2 août 2012 a réformé les listes départementales des espèces dites « nuisibles », incluant les renards- ces derniers sont chassés dans tous les départements de France- les fouines, martres, belettes, putois, corbeaux frileux, corneilles noires, geais, pies bavardes, pigeons ramiers, étourneaux sansonnets soit 12 mammifères et 6 oiseaux qui n’ont plus le droit de vivre dans notre pays, puisque vous autorisez les chasseurs et piégeurs « de tout poil » à les détruire purement et simplement, toute l’année et sans quota ( piégeages, déterrage, gazage, empoisonnement).... Ces petits animaux souffrent souvent le martyre, prisonniers de pièges qui déchirent et mutilent leurs pattes, si douloureusement et pendant des jours, à tel point qu’ils les sectionnent parfois eux-mêmes pour se délivrer !

Ce classement d’espèces « nuisibles » est tout-à-fait arbitraire, et satisfait surtout les chasseurs/piégeurs dont l’unique « passe-temps » est de détruire la petite faune sauvage pour son profit personnel, en dépit de toute considération éthique et de la plus élémentaire morale dont la règle n°1 est LE RESPECT DE LA VIE ! Ces animaux ont le droit de vivre, et nous le revendiquons à leur place car ils ne peuvent ni s’exprimer, ni se défendre !
En effet, au triste constat des dégâts irréversibles dont l’humain est l’auteur , et qu’il accumule de manière éhontée dans le non-respect de l’écologie, de l’environnement et de la protection animale, nous en venons à méditer sur l’attribution du mot « nuisible »… Qui est le plus nuisible sur cette terre … l’homme ou l’animal ?? !!!

Simplement, l’homme s’arroge le droit de détruire les animaux dès lors que son plaisir ou que son profit personnel est impliqué, ou lorsque les petits animaux ont le tort de partager avec lui les mêmes proies, étant bien obligé lui aussi de se nourrir pour survivre !(faisans, perdrix, lapereaux dont ils régulent la population) … La différence entre l’animal et l’homme étant que ce dernier tue pour le plaisir, pour « le sport », pour la distraction, alors que l’animal n’obéit qu’à son instinct de survie… D’innombrables données scientifiques ont clairement établi l’utilité des prédateurs naturels quant à leur environnement, car ils sont des éléments essentiels à l’équilibre d’un milieu, en régulant notamment les populations de divers rongeurs, et en protégeant l’équilibre des écosystèmes ...

"L'animal ne possède rien, sauf sa vie que bien souvent on lui prend"
(Marguerite Yourcenar)

Nous vous prions de croire, Madame la Ministre de l’Ecologie, Messieurs les préfets, à l’assurance de notre considération distinguée .

Les associations de protection animale, 
Les signataires de cette pétition


Revenir en haut
crunch17
utilisateurs

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2009
Messages: 1 937
Adherent: oui
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Posté le: Mer 27 Fév 2013, 09:34
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

j'ai reçu ça aussi mais on peut pas voter contre soit on signe pour et on peut mettre un commentaire on peut rien faire d'autre ?

Revenir en haut
LAULAU17
utilisateurs

Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2011
Messages: 1 270
Adherent: non
Masculin
Posté le: Mer 27 Fév 2013, 20:31
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

malheureusement

Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 278
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Lun 11 Mar 2013, 12:30
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

COMMUNIQUE DE PRESSE ISNEA
Février 2013-02-26
Comme annoncé au courant de l'été dernier, l'Institut Scientifique Nord Est Atlantique, a
démarré un programme scientifique ambitieux au travers de ses 9 fédérations départementales
adhérentes. Après une formation spécifique des personnels techniques, encadrés par des
experts scientifiques de haut niveau, un réseau de suivi portant sur plus de 200 espèces
d'oiseaux (chassables et protégées) inféodés à des zones humides et milieux agricoles variées
a été constitué.
L'ISNEA ne déroge pas à sa volonté de s'investir activement dans la recherche scientifique
avec un important niveau de compétence. Cette première saison d'actions a révélé un fort
dynamisme, et les services techniques ont parfaitement répondu à la rigueur qu'exigent les
protocoles, pourtant lourds, mis en place.
Ainsi, d'octobre à février plus d'un million d'oiseaux ont été dénombrés à des intervalles de
temps réguliers. Ce travail a été complété par un suivi spécifique lors de la migration
prénuptiale visant à mieux évaluer le stationnement des espèces utilisant les zones humides
en fin d'hivernage. Le suivi de l'âge des oies prélevées à la chasse via une démarche
participative et volontaire des chasseurs grâce aux nouvelles technologies a permis de
constituer une première base de données très intéressante. Ces initiatives méritent d'être
amplifiées.
L'ensemble de ces résultats fait actuellement l'objet d'analyses approfondies que nous ne
manquerons pas de communiquer. D'ores et déjà pour certaines espèces, des valeurs
d'effectifs beaucoup plus importantes ont été notées par rapport à des suivis réalisés par
d'autres organisations. Ceci soulève des interrogations sur la qualité des données obtenues
selon certains protocoles et sur des sites traditionnels.
Parallèlement, nous nous appliquons à étudier plusieurs paramètres biologiques grâce
notamment à la collecte d'échantillons spécifiques sur des oiseaux prélevés à la chasse.
Enfin, nous nous intéressons également au suivi des populations nicheuses. Ce travail
constituera une autre étape importante du programme scientifique qui sera également
précédée d'une formation spécifique fin mars 2013.
L'ensemble des résultats attendus constituera un atout fort pour mieux comprendre le
fonctionnement des populations (chassables ou non) en interaction avec leur habitat et pour
contribuer efficacement à la connaissance de l'état de conservation des espèces.


Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 278
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Jeu 28 Mar 2013, 20:22
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

L'environnement au cœur de l'inflation normative dénoncée par le rapport Lambert-Boulard
> > > Dans un rapport décapant sur la simplification des normes, deux élus locaux préconisent une nouvelle nuit du 4 août. Dans le collimateur : les Dreal, le Grenelle, les textes sur la qualité de l'air intérieur, les légionelles ou les nitrates….
Reglementation  |  27 mars 2013  |  Actu-Environnement.com
Réduire la taille du texteAugmenter la taille du texte Imprimer cette page Envoyer par e-mail

© Plantu
> > > Alain Lambert, président UMP du conseil général de l'Orne et de la Commission consultative des normes, et Jean-Claude Boulard, maire socialiste du Mans, ont remis le 26 mars au Premier ministre le rapport de la mission qui leur avait confiée en décembre dernier. Son objectif ? Alléger le stock de normes qui pèsent sur les collectivités locales.
> > > Cette initiative faisait suite au premier comité interministériel pour la modernisation de l'action publique (Cimap) réuni le 18 décembre dernier et à la création d'une structure de pilotage et de coordination de l'ensemble du chantier de la simplification normative au sein du secrétariat général du Gouvernement.
> > > "Société paralysée par l'obsession de prévenir tous les aléas"
> > > Les auteurs du rapport dénoncent le "passage progressif d'un Etat de droit à un état de paralysie par le droit". Situation qui exige "un choc de compétitivité juridique".
> > > L'"incontinence normative" a même "contaminé les chemins de la connaissance en les normant par une loi comme celle de la bioéthique au risque de provoquer un retard dans la recherche génétique française", écrivent Alain Lambert et Jean-Claude Boulard. "L'épidémie a été relancée par le principe de précaution qui fonde une société peureuse, frileuse, paralysée par l'obsession de prévenir tous les aléas", ajoutent-ils.
> > > L'examen du stock de normes a permis d'identifier des "centres de coûts" et des "centres de ralentissements" qui méritent signalement, indique le rapport. Parmi les premiers est pointée la législation sur le traitement des déchets. Au titre des seconds figurent la législation sur l'urbanisme et certaines dispositions de la loi Grenelle 2.
> > > Droit à l'interprétation des normes
> > > Les auteurs affirment tout d'abord "un droit à l'interprétation des normes" dans le but de faire "prévaloir l'esprit sur la lettre". Ainsi, dans le domaine des espèces protégées, "les règles interprétées trop rigoureusement permettent souvent, sous le couvert de la protection environnementale d'une espèce, de protéger une espèce qui ne l'est pas : les riverains hostiles au projet d'aménagement", relèvent non sans humour les auteurs. Alors qu'à partir d'une appréciation facilitatrice, "des mesures raisonnables de compensation peuvent sauver le projet". Et de citer l'exemple du scarabée Pique-Prune qui a retardé pendant dix ans le chantier de l'autoroute A28 ou des escargots de Quimper qui ont eu raison du centre de formation du Stade brestois, un chantier de 12 M€ pour lequel 40 entreprises avaient répondu aux appels d'offres.
> > > De même, dans le cas des projets soumis au cas par cas à étude d'impact, l'autorité environnementale dispose d'un pouvoir d'appréciation lui permettant d'être plus ou moins facilitatrice d'un projet. Selon l'interprétation stricte ou facilitatrice retenue, "le sort réservé au projets sera différent", relèvent les auteurs.
> > > Quant à l'autorité administrative la plus à même de jouer ce rôle d'interprète des normes, il s'agit selon eux des préfets de département. "La réforme ayant conduit à accroître les compétences des préfets de région a, de fait, renforcé le pouvoir de blocage normatif des directions régionales sous l'influence de leurs administrations", explique le rapport.  Afin de "neutraliser un foyer d'interprétation rigide des normes", dont le rôle vient d'être consolidé par la circulaire du 11 février 2013, Alain Lambert et Jean-Claude Boulard proposent de transférer la compétence d'interprétation des Dreal vers les directions départementales du territoire (DDT).
> > > "Dans la même logique d'une appréciation des normes marquée par la proximité", le rapport propose que le préfet de département deviennel'autorité environnementale en lieu et place du préfet de région appuyé sur la Dreal.
> > > "Nous avons (…) rencontré un intégrisme normatif dans le domaine de l'environnement qui n'est pas le fait de l'écologie politique, mais celui d'associations environnementalistes relayées par les Dreal qui mettent au service de l'interprétation rigoriste des normes la bureaucratie", dénoncent les auteurs du rapport.
> > > "Ouvrez les fenêtres"
> > > Le rapport préconise également l'abrogation pure et simple d'un certain nombre de normes. Parmi celles-ci les textes d'application de la loi du 12 juillet 2010 qui imposent de surveiller la qualité de l'air intérieur dans certains établissements du public comme les écoles ou les centres… aérés. L'alternative de bon sens selon les auteurs ? Aérer régulièrement les locaux en ouvrant les fenêtres.
> > > De même, proposent-ils d'abroger les contraintes antisismiques là où la terre n'a jamais tremblé : le surcoût estimé est de l'ordre de 1 à 5% suivant le type d'édifice selon les chiffres avancés par le ministère de l'Ecologie.
> > > Les auteurs du rapport entendent également remettre en discussion les conditions d'application de certaines normes "incontestables dans leur principe, mais génératrices de coûts et de lenteur". Parmi celles-ci la loi Grenelle 2. "La multiplication des schémas directeurs, des trames vertes et bleues, des études d'impact, des consultations, des concertations, des expertises donnent le sentiment de l'ouverture d'un temps des lenteurs et des blocages", estiment les deux élus qui veulent "sauver Grenelle 2 de ses excès de procédure".
> > > Ainsi, en ce qui concerne les trames vertes et bleues, "il faut veiller à ce que le nouveau dispositif ne soit pas porteur d'un retour au centralisme normatif", pointe le rapport qui dénonce une fois de plus l'effacement de l'échelon départemental.
> > > De même, le rapport préconise-t-il un réexamen de la réglementation "légionelles", qui s'applique indistinctement à tous les établissements recevant du public et se révèle très coûteuse, alors que la dangerosité est différente selon les souches en cause et selon les publics concernés.
> > > Les deux rapporteurs souhaitent également "mettre de l'ordre au pays des schémas et des zonages", après avoir constaté l'existence de 67 schémas différents. "Les schémas se multiplient et se superposent sur un même domaine (national - régional - départemental - local). Il serait utile de mettre ces schémas en cohérence, d'en freiner le développement", estiment-ils. Quant à la conception d'un espace éclaté en zones, elle "n'est pas en cohérence avec l'unité profonde des territoires, la mobilité des hommes et la mise en réseau des acteurs", écrivent M. Lambert et Boulard.
> > > Surtransposition des directives européennes
> > > L'Europe est souvent accusée d'être une source majeure d'accumulation des normes. C'est en partie vrai, estiment les rapporteurs, car la France a tendance à en rajouter en "surtransposant". Et de citer les textes de transposition de la directive "nitrates". "Pour maîtriser toutes ces règles, il faut au moins sortir d'une école nationale de chimie", s'indignent les deux auteurs qui préconisent plutôt "des cahiers des charges établis avec les professionnels, à partir de bonnes pratiques dégagées par eux".
> > > Enfin, ils dénoncent les risques de dérapages face à des normes "saturées de qualité à l'origine". Ainsi, les ZNIEFF, parties d'un recensement des espaces naturels remarquables lancé en 1982, se voient revêtues d'une portée juridique par une circulaire de 1991 puis faire l'objet d'un inventaire par le Muséum d'histoire naturelle. Même si un arrêt du Conseil d'Etat a ensuite dénié toute portée juridique à ces zones, elles sont cependant considérées "comme un indice de la valeur d'espace naturel de la zone dont il faut tenir compte dans la conception des aménagements", déplore le rapport. D'où la proposition d'une cellule de veille au sein de la Commission consultative d'évaluation des normes ayant pour rôle d'alerter sur les dérapages possibles.
> > > Le Gouvernement se dit résolu à agir pour simplifier les normes. "Dans la crise que nous traversons, il s'agit d'un enjeu économique, budgétaire, mais aussi démocratique", estime Jean-Marc Ayrault. Reste toutefois à savoir ce qu'il retiendra du rapport. Une première réponse sera donnée lors du prochain Cimap le 2 avril prochain à l'issue duquel il annoncera les décisions qu'il entend mettre en œuvre pour alléger le droit français.
Note Télécharger le rapport Plus d'infos Note Alain Lambert est également ancien ministre du Budget et conseiller-maître à la Cour des comptes NoteJean-Claude Boulard est également président de Le Mans Métropole et conseiller d'Etat honoraire Simplification des normes : l'environnement aussi !(article paru le 19/12/2012) A l'occasion du premier comité interministériel pour la modernisation de l'action publique, Jean-Marc Ayrault a pointé la complexité du droit de l'environnement et confirmé l'organisation d'états généraux au printemps prochain. Lire la news Etude d'impact : la procédure de "cas par cas" en question (article paru le 01/06/2012) La réforme de l'étude d'impact entre en vigueur aujourd'hui 1er juin. Focus sur la procédure de "cas par cas" qui pose encore de nombreuses questions. Lire la news Eau, biodiversité et paysages : la feuille de route des services déconcentrés pour 2013-2014 est établie (article paru le 01/03/2013) Une circulaire de la ministre de l'Environnement, du 11 février 2013, établit la feuille de route des services déconcentrés, pour la période 2013-2014. Elle fixe les priorités nationales en matière... Lire la news Le CGEDD plaide pour une nouvelle organisation de l'autorité environnementale en région (article paru le 30/10/2012) Un rapport du CGEDD fait apparaître un certain nombre de dysfonctionnements des autorités environnementales en région. L'instance préconise une réorganisation sur le modèle de ce qui existe au plan national.Lire la news Entrée en vigueur des nouvelles règles de construction parasismique (article paru le 02/05/2011) Dans le cadre du décret du 22 octobre 2010, une nouvelle réglementation parasismique est entrée en vigueur au 1er mai 2011. Cette réglementation a été révisée pour répondre aux exigences du nouveau code européen de construction parasismique : l'Eu... Lire la news Le véritable coup d'envoi de la trame verte et bleue ? (article paru le 02/01/2013) La trame verte et bleue, ce réseau formé de continuités écologiques terrestres et aquatiques, était une mesure emblématique du Grenelle de l'environnement. La publication du décret attendu depuis un an devrait permettre sa mise en œuvre. Lire la news La réglementation appliquée au risque légionelle se durcit (article paru le 30/06/2010) Le 1er juillet va marquer le début d'un renforcement de la surveillance des légionelles. Les établissements de santé seront les premiers à devoir contrôler leurs installations. Une disposition étendue à tous les ERP d'ici 2012. Lire la newsDéfinition de « DREAL » Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL). Lire la définition Définition de « Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) » Zone naturelle présentant un intérêt écologique, faunistique ou floristique particulier ayant fait l'objet d'un inventaire scientifique national sous l'autorité du Muséum National d'Histoire Naturelle pour le compte du Ministère de l'Environnement... Lire la définition
Article publié le 27 mars 2013


Revenir en haut
pedro7855
Membre du CA

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2011
Messages: 739
Adherent: oui
Localisation: Thairé
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Posté le: Ven 29 Mar 2013, 16:23
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

Vu la longueur, il va bientôt falloir poser une journée de RTT pour lire tes coms pins 




Merci pour les infos ! Et même que j'ai tout lu.   Mr. Green


A++
_________________
Apprendre pour connaître, connaître pour comprendre, comprendre pour juger.


Revenir en haut
pin's
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2009
Messages: 4 278
Adherent: oui
Localisation: 17
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Posté le: Ven 29 Mar 2013, 18:37
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

Et tu crois que l'on passe nos soirées à faire quoi et ce n'est qu'une partie!
Pour décrocher des infos et encore heureux que certains cherchent de leurs cotés Okay


Revenir en haut
crunch17
utilisateurs

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2009
Messages: 1 937
Adherent: oui
Masculin Capricorne (22déc-19jan)
Posté le: Ven 29 Mar 2013, 20:53
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE
Répondre en citant

et malheureusement c'est la réalité, faut que j'en fasse une étude d'impact natura 2000 pour reparer ma tonne Crying or Very sad  encore des papiers et des papiers et des interdictions tout pour nous décourager quoi...

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 11:38
Sujet du message: UN PEU DE LECTURE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Sauter vers:   

Portail | Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: subSilver++